" L’Attentat "
d’Yves Boisset a tous les éléments d’un thriller

affiche

Nous sommes en 1972 sous Georges Pompidou et la raison d ' Etat avait jeté un voile opaque sur la disprition de Ben Barka.
Dans une interview parue dans le Monde du 2-11-2005, Yves Boisset raconte comment on a tout fait pour l'empêcher de réaliserson film.
Porter à l'écran un scandale politique, c'est se heurter à la censure.

Il a rencontré des difficultés pour tourner même si les noms des personnages étaient changés.

Son avance sur recettes fut brutalement supprimée, un nombre incalculable de refus de tournages pour des motifs administratifs,
ainsi il a dû tourner à la sauvette, en images volées avec une caméra planquée dans une voiture.

La scène de l'enlèvement de Ben Barka a été tourné en plein st germain des prés,
le propriétaire de la Brasserie Lipp était d'accord
mais il a subi des menaces de contrôle sur son établissement.

affiche

cadre

cadre2

haut de page
haut de page