------------- Éditorial

 

Entre la invisibilité et la transparence

Parmi les éboulis d'information, que l'environnement nos crache en permanence dans notre perception de la réalité; la mémoire est sélective* , heureusement pour nous, de tel manière que le horreur quotidien reste invisible, le cauchemar des corps déchiquettes pour les explosives de guerre,les corps de tous ceux morts de mort violente entre le génocide d'état et la marginalisation sadique du néocapitalisme (géo économique), sans oublier les millions d'enfants estomac gonfle pour la famine et les parasites, les armes des chômeurs précaires et inaperçues, etc.

Sans prendre en compte les fait divers, tels que les décapites pour des règlements des comptes mafiosi ou les enfants gardes ou congélateur; une impressionnant gamme des choix de tuer, de faire taire, de faire le silence …

Mais les moyens de communication (tv, journaux, net générique, etc.) base dans une politocratie, essaient de contrôlé le sus consciente collectif avec le bout de diriger l'opinion publique sur la peur et l'insécurité, le fantôme du terreur nous poursuive dans le plus profonde de notre cerveau reptilien; jusque a nous faire croire coupables et victimes de la destruction écologique et des montagnes des cadavres que nous crachent de sang sec…

Comme ça nous devenons invisibles (pour nous redevenir visibles il faut un grand effort médiatique, exemple: les enfants de don Quijote ou la mort de l'abée Pierre ) c'est pour ça que dans cette édition, essaierons d'être transparents…. Même si je n'ai pas des quittances de loyer….

Donc la grippe des poulets est de retour.

a bien tout Gengy SCAN

* mémoire immédiate, mémoire au cour terme, mémoire au long terme; et entraînée pour effacer les souvenirs inutiles, dans le pire de cas, les enfuir dans des tiroirs moléculaires prêtes a être utilises dans un moment donne.

 

ATTENTION SARKO ARRIVE!!!!